Réunion d'urgence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion d'urgence

Message par Satsuki le Sam 31 Jan 2015, 20:52

Cette nuit-là fut différente des autres. Les lumières du château furent allumées en pleine nuit. Une réunion d'urgence des Six avait lieu, enfin presque car seul manquait à l'appel Theveis Trancheroc, l'architecte de la troupe. Le silence était pour le moment de mise dans la grande salle. Les cinq personnes étaient assises autour de la grande table en bois. Un papillon de nuit voletait autour d'une bougie posée non loin d'une fenêtre ouverte. Comme à chaque fois, l'archiviste Dersalys Kernog sortait un carnet de son sac afin de prendre des notes, tandis que le devin Chimodan Aropmeri se leva de sa chaise afin d'indiquer qu'il allait prendre la parole le premier.

- « Mes amis, l'heure est grave, j'ai vu quelque chose qui, je le crains, est fort alarmant. »

De nervosité, il se mit à marcher doucement autour de la table, les mains derrière son dos.

- « Il y a intérêt à ce que vous ne nous ayez pas tous réveillés pour de simples broutilles », le coupa Noraq Eriaj, le chef de garde, « sinon ça risque de mal se passer pour vous. »
- « S'il vous plaît mon brave, ne commencez pas et écoutez le », prononça doucement Suneïa Tavaros, la guérisseuse en chef, afin de calmer l'homme qui n'aimait guère le devin.
- « Veuillez cesser. J'aimerais vite savoir ce qu'il a à nous dire. Continuez », notifia sèchement Karelith Adamaris, l'intendante du village.

Chimodan fit un geste positif de la tête en signe de remerciement et enchaîna tout en continuant sa marche :

- « Depuis plusieurs nuits consécutives je ne cesse d'avoir des visions. Au départ abstraites, elle se sont concrétisées au fur et à mesure que leur nombre s'accroissait. Et cette nuit, mon inquiétude s'est confirmée… »

Il prit une longue inspiration et enchaîna, trifouillant discrètement ses doigts :

- « Ma vision concerne la forêt de Relaya. Comme vous le savez, cette partie de l’île reste encore très peu explorée. Je suis convaincu qu’elle abrite un très grand danger pour notre île, et nous ne pouvons pas nous permettre de laisser cette menace de côté, pas après les années que nous avons passé à construire ce village. Il faut envoyer des guerriers dans cette forêt, et…  »
- « Attendez un peu, de quel genre de menace parlez-vous ?»  l’interrompit Karelith
- « Je n’ai pas d’exactes certitudes, mais… ce sont des dragons. A vrai dire, des œufs de dragons, pour le moment. »

Dersalys haussa les sourcils. Noraq, lui, se leva et s’avança vers la porte.

- « Où allez-vous ? Je n’en ai pas fini. »
- « Eh bien moi, j’en ai assez entendu. Des dragons ! Vous devriez venir faire un tour à la garde, vieux fou ! Mes gars sont très bien entrainés, surtout contre les dragons. Un très grand danger, vous dites ? La garde se bat tous les jours contre eux, avec succès d’ailleurs, et n’a pas besoin de convoquer les Six en urgence pour ça ! Des œufs, en plus ! Vous avez gaspillé assez de mon temps, je retourne me coucher.  »

Le voyant soupira et porta les mains à ses tempes pour les masser.

- « Ne soyez pas stupide, et mettez nos… différends de côté. Je ne vous aurais pas fait venir pour si peu. La menace est réelle, croyez-moi… Ce ne sont pas de simples dragons. En fait… »

Il interrompit sa marche et fixa le chef de garde.

- « Ce sont des œufs primordiaux. »

Après un instant de silence, Noraq frappa violemment la table, faisant ainsi sursauter tout le monde, excepté Karelith qui était imperturbable.

- « Cette fois, ça y est ! Vous avez complètement perdu l’esprit ! L’ile primordiale a été détruite, vous vous souvenez ? Il n’y a plus d’œufs primordiaux, et il n’y en aura jamais plus !»

Les deux autres se levèrent et commencèrent à argumenter en faveur de l’un ou de  l’autre, dans un brouahaha qui troublait le calme habituel en cette heure tardive.

- « SILENCE !!! » hurla l'intendante.

Tous se turent. À cause de ce cri, pris de peur, le papillon se posa sur un mur, près de la bougie dont il convoitait la lueur faible en cette profondeur nocturne.

- « Je ne veux plus de simagrées, est-ce bien clair ? Alors asseyez-vous de suite et laissons notre ami achever son discours. »

Tous obéirent. Chimodan reprit une nouvelle fois sa marche. A cet instant, la poignée de la porte s'ouvrit, attirant les regards de tout le monde. C'était Theveis qui venait d'arriver, sous le désespoir de ses compagnons.

- « Excusez-moi, j'ai eu du mal à me lever… »
- « Asseyez-vous vite et veuillez prendre la discussion en cours je vous prie. »

L'architecte obéit et, tandis que le voyant exposait les derniers détails de sa vision, chuchota à Suneïa :

- « Que-se passe-t-il ? Pourquoi une réunion aussi tard ? »
- « Chimodan a eu une vision où des oeufs primordiaux se trouvent dans la forêt. Il faut donc vite aller les chercher avant une nouvelle grande catastrophe. »

L’homme fronça les sourcils, prenant un air soucieux.
- « Des œufs primordiaux ? Quel imbécile aurait pu en garder pendant tout ce temps ? »

Karelith pris une profonde inspiration, se leva, et déclara :

- « Merci, vous pouvez vous asseoir. »

Le devin s'assit, laissant l'intendante continuer.

- « Je pense que l'heure est grave. S'ils sont vivants, ce qui n'est pas impossible, ils représentent une menace considérable pour nous tous. Personne ne s'est encore complètement relevé de la précédente grande catastrophe, il vaut mieux donc aller chercher ces œufs. »
- « Mais les œufs ne devraient-il pas avoir éclos après autant de temps ? Ou alors ne sont-ils pas censés être morts ? » demanda l'Elfe.
- « Les œufs de dragons ne peuvent vraiment mourir. Soit ils manquent de la magie dont ils ont besoin pour grandir, auquel cas ils restent dans le même état, soit ils grandissent. Il faut donc lancer des expéditions », intervint l’archiviste.

Noraq ne put s’empêcher de faire un commentaire.

- « Mais… Si jamais vos visions ne racontent une fois de plus que des sottises, sachez que cette fois je ne vous épargnerai pas… »

Le chef de garde sourit d'un air satisfait tandis que le devin serra les poings et la mâchoire.


- « Bien, je pense en effet qu'il faut lancer des expéditions. Je pense tenir, dans les jours à venir, une assemblée générale sur la grande place du village. Il faudra lancer des hommes prévenir les personnes vivant sur les îles isolées, poser des affiches dans le village et avertir le plus de monde possible … »

La réunion se poursuivit pendant encore quelques temps, permettant de régler les détails de l’affaire, puis Karelith y mit un terme par un « Vous pouvez disposer. »

Tous commencèrent à réfléchir à leur rôle dans cette mission difficile, rangeant leur affaires et quittant la salle un par un. L'architecte lui, était perplexe et décida de ne pas réfléchir davantage afin d'achever sa nuit qui s'était arrêtée trop brusquement à son goût.

Quand tous étaient sortis, le papillon s'échappa par la fenêtre ouverte, voletant doucement, mais sûrement vers la forêt, jusqu'à atteindre son cœur. Il se fit attraper par un homme qui le garda au creux de sa main. Il le mit près de son oreille, sourit, et se mit à rire.

- « Merci mon petit… Tu es libre maintenant. »

Il vola à quelque mètres de hauteur avant de se faire violemment dévorer par un kramélia visiblement affamé.
avatar
Satsuki
Ô Grande et Vénérée Dictatrice
Ô Grande et Vénérée Dictatrice


Feuille de personnage
Espèce: Semie-Elfe
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum